les V.I.E à temps partagé Imed
Vous souhaitez dès maintenant vous développer à l'international
Un projet export ?
2017-06-15 12:18:42

Ces anciens V.I.E passés par l’Imed

 

Claudine Arat

 

Après deux années passées à Istanbul dans le cadre de sa mission V.I.E temps partagé, Claudine ARAT poursuit son parcours professionnel en Turquie. Réel tremplin pour son avenir professionnel, le #VIE_RH temps partagé lui a permis de développer son réseau tout en vivant une expérience export enrichissante.

Elle revient aujourd’hui sur cette expérience au service des PME françaises.

 

Imed : Quelles missions avez-vous réalisées lors de votre mission Imed et dans quels secteurs d’activités ?

 

Claudine : J’ai eu l’occasion de travailler pour plusieurs entreprises et cela dans des secteurs d’activités différents.

 

J’ai pu travailler pour un fabricant de produits de beauté destinés aux écoles de cosmétique, j’avais pour mission de rechercher des distributeurs locaux.

 

Ensuite dans le milieu de yachting, j’avais pour principale mission la recherche d’un partenaire local pour l’exportation et la distribution des produits.

 

J’ai également créé pendant ma mission V.I.E, un bureau de liaison pour une entreprise dans le textile technique. Dans le cadre de mon action pour cette entreprise, j’avais pour objectifs la réalisation de ventes sur le territoire turc mais aussi la spécification des produits auprès des architectes.

 

Imed : Quels ont été les résultats pour les entreprises ?

 

Claudine : Nous avons eu de nombreux résultats positifs lors de ces missions.

 

Dans ma mission pour l’entreprise de cosmétique, un accord de distribution a été signé avec le numéro 2 des cosmétiques en Turquie, ce qui a permis à cette PME française de valider ses objectifs.

 

Dans le secteur du yachting, un accord de distribution a également été signé et pour la société dans le textile technique, nous avons ouvert une filiale, dont j’ai aujourd’hui la responsabilité.

 

Imed : Qu’avez-vous fait après votre expérience à l’Imed ?

 

Claudine : Je suis restée en Turquie pour le compte d’une des sociétés. A la suite de la création de la filiale au 1er janvier 2017, nous sommes passés de 2 employés en 2012 à 8 employés en 2017

 

Imed : Quels enseignements en avez-vous tiré pour votre parcours professionnel ?

 

Claudine : Le V.I.E à temps partagé a été un réel tremplin ! En effet, le fait de travailler pour plusieurs sociétés de secteurs différents nous permet d’apprendre de chacun de ces secteurs et d’appliquer ensuite ce qui fonctionne le mieux. Le V.I.E m’a ouvert de nombreuses portes et mon réseau professionnel n’a cessé de se développer. Le réseau créé lors de mon V.I.E, notamment au sein de Business France, m’a beaucoup aidé pour la suite de mes activités en Turquie.

 

De plus j’ai appris qu’il ne faut jamais se décourager ! La recherche de PME françaises exportatrices en amont de mon V.I.E. n’a pas été facile en raison de l’actualité économique et politique de la Turquie. Installée à présent depuis 5 ans à Istanbul j’ai appris ce que signifiais vivre dans un pays d’entrepreneurs où tout est réalisable.