Arnaud Cielle nous raconte son parcours et son implication à l’Imed.

Quel est votre parcours personnel ?

J’ai un parcours assez simple, marqué par trois temps : mon tout premier job a été d’être commercial sur le terrain, pendant deux ans. J’ai ensuite été chef de produit et chef marketing dans une grande entreprise, ce qu’on appellerait aujourd’hui une ETI, pendant huit ans. Enfin, le troisième temps de ma vie de salarié, est d’avoir été directeur général d’une PME. Ces trois jobs m’ont occupé pendant 15 ans. Désormais, je travaille pour ma propre entreprise, CA+.

Au terme de ce premier grand cycle salarial, Arnaud Cielle décide de créer sa propre entreprise en 2003, CA+, spécialisée dans le conseil et l’accompagnement en marketing et développement commercial pour des patrons et entrepreneurs, afin de les aider à développer leurs entreprises et chiffres d’affaires. Depuis 17 ans, il a accompagné plus de 300 entrepreneurs dans leur développement commercial.

 

Depuis quand et pourquoi travaillez-vous à l’Imed ?

Je travaille avec l’Imed depuis 2017.

Dès mon arrivée, Loïc et moi avons travaillé sur le positionnement marketing et la proposition de valeur de l’Imed, qui se sont concrètement traduits par la création du site web, en fin d’année 2017. Notre objectif était de rendre l’association plus efficace dans son développement commercial.

Petit à petit, la logique s’est faite : pour transmettre le savoir faire commercial, il fallait travailler sur la prospection : j’ai alors créé des formations très opérationnelles pour accompagner les V.I.E dans leurs démarches de prospection.

Mon nouveau rôle dans l’association est d’accompagner les V.I.E de leur premier appel à la signature du contrat avec une entreprise. Le but est de les aider à être le plus rapidement efficaces dans leurs démarches de prospection commerciale. Il permet d’aider les V.I.E dans leurs démarches à courts termes, mais aussi les aider dans leurs premières missions à accomplir sur le terrain, et dans leurs vies futures.

 

Quels conseils avez-vous à donner aux V.I.E en poste et aux futurs V.I.E ?

Il y en a plein, mais spontanément, je leur répondrai de se faire confiance et d’avoir confiance dans leurs propres talents.

Depuis 4 ans, je suis impressionné et enthousiasmé par le fait de rencontrer des jeunes gens brillants, extrêmement motivés et enthousiastes.

Leurs démarches sont de bonnes nouvelles pour les entreprises qu’ils contactent. Elles sont aussi bénéfiques pour le V.I.E que pour l’entreprise, alors ils doivent se faire confiance.

 

Un mot pour conclure ce témoignage ?

J’aime travailler avec l’Imed car je me reconnais dans son ADN entrepreneurial très vivant, dans la qualité des salariés permanents et dans cette structure créée par des patrons de PME, pour des PME. Ce sont les ingrédients de notre durée de collaboration, emprunte de respect et de confiance mutuelle, depuis 3 ans.