V.I.E temps partagé

Vous souhaitez saisir votre chance à l’international ? Faites le grand saut avec le V.I.E temps partagé ! Véritable booster de carrière, assurez-vous toutefois que cette solution convient bien à vos attentes et vos envies.

Vous rêvez de vivre une expérience professionnelle à l’étranger et vous cherchez les solutions pour atteindre cet objectif ? Vous connaissez déjà sûrement le V.I.E qui consiste à partir en mission à l’étranger pour le compte d’une entreprise française. Mais avez-vous également envisagé le V.I.E temps partagé ? Retour approfondi sur cette formule aussi enrichissante qu’exigeante.

V.I.E temps partagé, qu’est-ce-que c’est ?

Avez-vous déjà entendu parler du volontariat international en entreprise temps partagé ? Non ? Pas de panique, on vous explique tout dans ce paragraphe ! 

Dans le principe, le V.I.E temps partagé est relativement similaire au V.I.E classique, ou V.I.E dit “temps complet”. À la grande différence que, dans ce cas, il s’agit de partir en mission à l’étranger pour le compte de 2 à 3 entreprises différentes. Ces entreprises évoluent souvent dans des secteurs d’activité différents, mais sollicitent le V.I.E dans un même but : se développer sur un marché à l’étranger.

Le volontaire, une fois installé dans la zone géographique convoitée, partage son temps de travail entre les entreprises qu’il représente, temps réparti en fonction des besoins de chacune, et ce, pour une durée pouvant aller jusqu’à deux ans. 

l’Imed est l’organisme précurseur et leader des V.I.E temps partagé. En effet, depuis sa création il y a plus de 30 ans, l’Imed met à la disposition des PME françaises des commerciaux terrain, dans le but d’accélérer l’implantation à l’étranger de ces derniers et de former les entrepreneurs exports de demain. Environ 1400 missions à l’export ont été effectuées dans plus de 25 pays.

Attention, pour pouvoir postuler à un V.I.E temps partagé, vous devez remplir toutes les conditions d’un V.I.E classique

Pourquoi postuler ?

Le V.I.E temps partagé agit comme un véritable accélérateur de carrière. Vous avez quelques doutes ? Alors ce résultat devrait vous convaincre : 90% des volontaires temps partagé sont, par la suite, recrutés par l’une des entreprises qu’ils représentaient lors de leur mission, principalement sur des fonctions internationales.

Si votre projet professionnel est d’évoluer à l’international, avec un haut niveau de responsabilité alors le V.I.E temps partagé est une opportunité unique à saisir ! Cette expérience vous permet d’acquérir 2 ans de mise en pratique de vos compétences et connaissances sur le terrain, et ce, pour le compte de 2 ou 3 entreprises sur des missions de développement d’affaires commerciales. Soit trois fois plus d’expérience et de chances d’obtenir une proposition d’embauche à la fin de la mission ! C’est l’occasion rêvée de faire vos preuves et de montrer ce dont vous êtes capables ! Et oui, en tant que jeunes professionnels ce n’est pas tous les jours que de telles opportunités se présentent.

Si le V.I.E temps partagé présente de nombreux avantages, il faut aussi mentionner ce qu’il implique. Mener plusieurs missions à temps partagé nécessite de savoir faire preuve d’une organisation minutieuse. Il faut savoir gérer son emploi du temps, jongler entre les projets des différentes entreprises et être capable d’assimiler les rouages techniques de plusieurs secteurs d’activité. Plus de 130 V.I.E ont remportés ce challenge !

jeune ordinateur planning

Mais rassurez-vous, dans cette aventure exceptionnelle, vous n’êtes pas seul ! Avec l’Imed, vous bénéficiez d’un encadrement et d’un soutien avant et pendant la mission.

Le rôle de l’Imed

L’Imed se charge du processus de recrutement. L’organisme publie des annonces sur le site dédié « Civiweb » et sélectionne les candidats qu’elle pense capable de réussir un volontariat international en entreprise à temps partagé sur une zone géographique précise. Une fois sélectionné, le volontaire est embauché pour un CDD de 3 mois minimum, pendant lequel le vrai challenge commence. 

En effet, durant cette période le futur V.I.E devra trouver lui-même les entreprises qu’il représentera à l’étranger. Parallèlement, il suivra une formation via des cas concrets de développement de PME à l’international, avec la pratique aux techniques de prospection et négociation commerciale dans un environnement multiculturel. Pendant cette période intense, et avec les moyens nécessaires qui seront mis à disposition, l’Imed l’épaulera et l’accompagnera pour y parvenir.

Enfin, une fois le panier rempli et avant de partir en V.I.E, il suivra une formation au sein de chacune des entreprises qu’il devra représenter sur le terrain : une formation aux produits/services et aux spécificités du marché. Il co-construira également, avec l’entreprise, un plan d’action à réaliser sur le pays ou la zone de destination.

Une fois en V.I.E dans le pays d’affectation, et tout au long de la mission, le lien entre le volontaire et l’Imed est maintenu. L’organisme accompagne son poulain en l’aidant notamment à gérer son temps entre les différentes entreprises et en le coachant dans la réalisation de ses missions. L’Imed tisse un lien de confiance et sait se montrer à l’écoute des volontaires sur le terrain.

Mon profil correspond-il aux attentes des entreprises ?

Avant de pouvoir se lancer dans un tel projet, il faut avant tout réussir à convaincre les entreprises de recourir à cette formule . Et celles-ci ne se laissent pas amadouer si facilement… En effet, leurs critères de recrutement sont assez élevés. Certaines mêmes, recherchent le mouton à 5 pattes : un jeune diplômé avec plusieurs années d’expérience sur le marché qu’elles convoitent. Mais plus raisonnablement, les compétences qui retiennent leur attention sont les suivantes : connaissances approfondies en commerce internationale, sens de la négociation, maîtrise des outils de marketing de vente, analyse de marché, capacité d’appréhension des évolutions de marché, maîtrise d’un argumentaire de vente, maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères, etc.

recrutement jeune V.I.E.

Outre les compétences techniques, des qualités individuelles sont également requises comme le sens de l’organisation, la capacité d’adaptation, l’ouverture d’esprit, l’autonomie, la persévérance, la rigueur ou encore le goût du challenge.

Enfin, pour savoir si le V.I.E temps partagé est fait pour vous, il est fortement recommandé de répondre aux critères suivants :
– j’ai un projet professionnel solide ;
– j’ai déjà une expérience à l’étranger ;
– je connais le pays dans lequel la mission de V.I.E se déroule ;
– je suis éligible au V.I.E ;
– je suis curieux et l’inconnu ne me fait pas peur ;
– je suis à l’aise avec le fait de parler une langue étrangère ;
– la distance avec les proches n’est pas un frein ;
– je ne suis pas allergique à la cuisine locale 😉

Alors, prêt(e)s pour vivre une expérience professionnelle internationale hors du commun ?

Retrouvez le témoignage d’Anthony, V.I.E temps partagé à Chicago.

CTA offre V.I.E