Bonjour Alix, 

 

  • Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?  

Je m’appelle Alix, j’ai 30 ans, je suis une ancienne V.I.E de l’Imed car  j’ai fait mon V.I.E en Allemagne de 2018 à 2019, où j’ai travaillé en tout pour cinq entreprises différentes.  

Avant mon V.I.E j’avais fait un Erasmus de 6 mois en Allemagne, et un échange d’un an en Nouvelle-Zélande.  

Aujourd’hui, je suis responsable du recrutement et de la formation à l’Imed. 

 

  • Pouvez-vous nous retracer votre parcours étudiant ?  

J’ai ce qu’on appelle un parcours «  atypique  », car j’ai fait pleins de choses différentes qui m’ont doucement menées au V.I.E.  

J’ai étudié l’Histoire de l’Art, pendant 3 ans, dont une année en Erasmus à Berlin. En rentrant je me suis inscrite en école de commerce pour réaliser un MBA en « International Marketing and Brand Management » 

Après un post de cheffe de projets dans une agence de Street Marketing, je souhaitai mettre en application ma formation sur un poste à l’international, et c’est à ce moment là où j’ai rejoint l’Imed en tant que V.I.E à temps partagé en Allemagne. 

 

  • Comment êtes-vous devenue responsable formation et recrutement, et depuis quand ? 

Nous avons pour habitude chaque année de faire un séminaire où tous les VIE, ceux qui vont partir comme ceux qui sont en cours de mission, se rejoignent pour discuter de l’avenir de l’Imed et travailler sur les projets de l’association. En 2018 nous avions évoqué l’intérêt d’avoir un réseau d’ancien VIE mais également d’entreprises cherchant à recruter de tels profils.  

En mai 2019, Loïc Bonnardel est venu me voir pour m’annoncer que cette idée avait muri et que l’Imed envisageait de monter un service à part consacré au recrutement de profils import-export. 

Il m’a alors proposé de m’occuper du recrutementde la formation des jeunes talents, ainsi que du montage de cette structure, que j’ai nommé Imed Talents. 

 

  • Dans votre quotidien, quelles sont vos missions principales ?   

Mes missions varient selon les périodes.  

Si je suis en période de recrutement, je vais préparer les entretiens, faire le tri des CV, rechercher des talents, contacter les personnes pour un premier échange, et fixer les entretiens.  

Je fais ensuite passer plusieurs entretiensen général en compagnie d’un collègue afin de croiser nos avis.  

D’autres jours, je m’occupe de la partie administrative : organisation des visites médicales, réception des RIB, rédaction des contrats… etc. 

En parallèle, je gère aussi les programmes de formation, ce qui demande beaucoup d’organisation, afin de trouver de nouveaux intervenants et de créer les plannings des futurs V.I.E.  

Mes journées ne sont jamais similaires, je n’ai pas de « journée type ». Mon travail varie selon les périodes et les projets.  

  • Avez-vous des conseils éventuels à donner à un jeune talent qui aimerait faire un V.I.E avec l’Imed ?  

Le V.I.E à l’Imed est à partLes missions sont exigeanteset variées ce qui en fait tout l’intérêt.  

Pour cela, nous avons besoin de gens solides, qui savent où ils veulent aller : 

  • Premièrement, ils doivent bien connaître leur zone : il faut à minima avoir étudié ou travaillé plus de six mois dans la zone, et connaître la langue du pays.  
  • Deuxièmement, il faut avoir un réel attrait pour  le commerce international et la prospection, et être capable de travailler pour plusieurs projets en même temps.