Fort d’une croissance de 8,8% en 2016, la Côte d’Ivoire est le véritable moteur de l’Afrique de l’Ouest francophone puisqu’elle y représente 40% du PIB global de la sous-région.

La Côte d’Ivoire a attiré 810,793,478.61 € en 2016. La France est historiquement un partenaire commercial privilégié de la Côte d’Ivoire, devant le Nigéria, le Royaume-Uni et le Liban. Les échanges commerciaux entre la France et la Côte d’Ivoire sont excédentaires de 335 millions d’euros et les exportations françaises ont augmenté de 22% en 2016.

La Côte d’Ivoire est une magnifique porte d’entrée sur le marché africain, notamment grâce à un gouvernement enclin à améliorer le climat des affaires, des infrastructures performantes et une main d’œuvre qualifiée. La Côte d’ivoire est un pays stratégique pour atteindre les autres pays de la sous-région, notamment les pays limitrophes tels que le Ghana, le Burkina Faso ou encore la Guinée Conakry.

Malgré les crises politiques rencontrées au début des années 2010, la Côte d’Ivoire, désormais stable et sécurisée, a su diversifier son économie et réduire sa dépendance aux secteurs de rente que lui procure son sous-sol riche et les vertus de son climat pour le secteur agricole.

 

Focus sur la grande distribution :

La grande distribution, qui ne couvre actuellement qu’entre 15% et 25% des achats alimentaires des ivoiriens, est un secteur en pleine expansion et offrant des opportunités de distribution pour de nombreux produits importés.

Les modes d’achats traditionnels, principalement le marché, dominent encore les modes de consommation du pays. Cependant, la grande distribution connaît un taux de croissance annuel avoisinant les 10%.

Depuis l’arrivée de Carrefour en 2015, la grande distribution ivoirienne est dominée par trois grands groupes. Le plus important est Prosuma, qui possède 125 points de distribution à travers le pays, dont les franchises Casino, Bon prix, Hyper Hayat, Fnac etc…

CDCI est également un acteur majeur du secteur avec la franchise Leader Price et ces magasins de semi-gros.

Carrefour possède seulement deux points de vente mais situés à des endroits stratégiques, et l’ouverture d’un troisième centre commercial est prévue pour le deuxième trimestre 2018.

Ce qui est intéressant pour les entreprises françaises dans le développement de la grande distribution en Côte d’ivoire est l’émergence d’une clientèle, appartenant à la classe moyenne supérieure, à la recherche de qualité et de nombreuses références.

Par exemple, Oenophile, magasin caviste appartenant au groupe Prosuma propose une large gamme de vins, notamment français, et offre une grande visibilité aux domaines français souhaitant exporter en Côte d’ivoire.

Les centres commerciaux sont donc une véritable opportunité pour les entreprises françaises souhaitant exporter des biens de grande consommation, car ils leur permettent de viser une certaine clientèle et de profiter d’un flux logistique parfaitement maîtrisé.

Benoit Traub, V.I.E. temps partagé Imed 2018 à Abidjan