« L’Afrique du Sud, un marché avec de nombreux atouts pour les PME françaises »

L’Afrique du Sud

L’Afrique c’est avant tout de grands espaces, des paysages époustouflants, des parcs nationaux, des réserves naturelles mais aussi des zones montagneuses. L’Afrique du Sud s’étend sur 1,2 millions de kilomètres carrés. Les 48,6 millions d’habitants parlent onze langues, mais l’anglais reste la langue la plus pratiquée dans le milieu des affaires. La monnaie locale est le rand (ZAR), un euro valant 13,6 ZAR au moment où l’on rédige cet article.

L’Afrique du Sud réunifiée présente un nouveau visage, celui d’une démocratie multiraciale. Les excellentes infrastructures, les transports et communications aisées, comptent parmi les motivations des investisseurs étrangers qui s’installent dans le pays.

L’Afrique du Sud est la 33e plus grande économie d’exportation dans le monde et la première économie du continent africain devant le Nigéria. Le pays abrite 75% des plus grandes sociétés d’Afrique et affiche un taux de croissance annuel en moyenne de 5 %. L’économie du pays repose sur le secteur minier et le dynamisme des secteurs agricoles et financiers.

En 2016, l’Afrique du Sud a exporté pour 69,1 milliards de dollars et importé pour 73,7 milliards de dollars. De nombreuses entreprises françaises sont implantées en Afrique du Sud, ce qui place la France à la septième place des investisseurs étrangers dans le pays. Parmi les 245 filiales françaises présentent en Afrique du Sud, on retrouve les traditionnelles entreprises du CAC 40, bien sûr, qui aident à structurer l’économie du pays, mais aussi une cinquantaine d’entreprises innovantes, accueillies en grande pompe pour leur savoir-faire.

L’Afrique du Sud offre de nombreuses opportunités dans différents secteurs d’activités et notamment le secteur de viticole.

Le secteur viticole en Afrique du Sud

L’Afrique du Sud, ou devrions-nous dire le paradis des vignes ! Peu de pays offre autant d’atouts pour ses vignes que l’Afrique du Sud.

 

La province du Cap est le berceau du vignoble sud-africain, autour de Cap Town et au nord-est de la ville se trouvent les districts les plus célèbres du pays : Paarl, Stellenbosch, Darling, Cape Point, Constantia, Walker Bay, Franschhoek. Cette région produit à elle seule, près de 80 % des vins sud-africains en appellation.

Les conditions sont idéales, un climat méditerranéen dû à une double influence maritime, l’océan atlantique à l’ouest, l’océan indien à l’est ; une pluviométrie presque idéale ; des étés de novembre à mai, chauds, un peu plus chaud qu’à Bordeaux. Donc, peu de mauvaises années à craindre ! Les sud-africains sont les premiers viticulteurs de l’hémisphère sud à vendanger avec un gros avantage. Les vendanges se déroulent contrairement à l’Europe quand les températures commencent à remonter. Résultat, des récoltes saines et un excellent taux de maturité.

Le pays possède ainsi le douzième vignoble du monde (environ 132 000 ha) et est devenue le 8ème producteur mondial de vin avec une production de 10,5 millions d’hectolitres. Il contribue pour 2,6 milliards d’euros au produit intérieur brut de l’Afrique du Sud. Preuve de son éclatante réussite, en 2015, le meilleur vin blanc du monde était sud-africain, un chenin de la région de Stellenbosch !

 

Guillaume Costa, VIE temps partagé Afrique du Sud 2018