Cancún, les Mariachis, les civilisations préhispaniques, les sombreros… Le Mexique est généralement synonyme de voyage et les premières images qui nous viennent à l’esprit sont souvent des paysages paradisiaques où l’on se verrait bien, un cocktail à la main, au bord d’une plage de sable blanc. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le pays vient de passer au 6ème rang des pays les plus visités au monde – le tourisme étant la 4ème source de revenus du pays.

Mais en tant qu’entrepreneur assidu, vous recherchez certainement plus que les plus belles plages du monde pour définir votre prochaine cible de développement à l’international ! Voyons donc quels arguments le Mexique peut-il faire valoir pour attirer les investisseurs…

Pour commencer, le pays jouit d’une position géographique privilégiée. Interface entre les océans Atlantique et Pacifique, trait d’union entre l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud, le Mexique se positionne naturellement comme un carrefour entre l’Europe, l’Amérique et l’Asie. Cet atout considérable est d’ailleurs très bien exploité…

Un pays “Business friendly », ouvert sur le monde

Signataire de 12 accords de libre-échange avec 46 pays, le pays s’impose comme un acteur clé dans le jeu de la mondialisation. L’accord de libre-échange avec l’Union Européenne, en cours de modernisation, permet ainsi l’exonération des taxes douanières sur de nombreux produits français, ce qui n’est pas négligeable et ouvre de nouveaux marchés encore peu exploités par les entreprises françaises. 

Toujours avec cette volonté de favoriser les échanges, le Mexique a su développer une excellente plateforme logistique : les réseaux portuaire et aérien (3ème pays au monde comptant le plus grand nombre d’aéroports) permettent de faciliter les déplacements aussi bien à l’intérieur du pays que vers le reste du monde ; dans un pays 3.5 fois plus grand que la France, c’est primordial !

Le pays travaille actuellement sur la modernisation du réseau ferroviaire ainsi que sur un projet majeur, la construction du nouvel aéroport de Mexico qui pourrait entrer en fonction dès 2020 et devrait à terme accueillir chaque année quelques 120 millions de passagers. La modernisation des infrastructures témoigne ainsi du développement continu du pays, signe que de belles opportunités peuvent se présenter pour les entreprises françaises…

Les autres défis auxquels sont confrontés le Mexique tels que l’urbanisation, le traitement des déchets ou encore la mutation de la matrice énergétique sont autant d’opportunités d’investissements et d’affaires. Le pays s’est ainsi fixé comme objectif d’atteindre 35% d’énergies renouvelables dans la composition de son mix énergétique d’ici 2024, un objectif ambitieux auquel le savoir-faire de nos entreprises pourrait contribuer !

En constante évolution, le Mexique peut également compter sur des industries fortes pour soutenir sa croissance et encourager son développement.

L’industrie automobile (7ème producteur de véhicules au monde et 6ème fournisseur de pièces détachées), l’aéronautique (14ème fournisseur mondial de composants aéronautiques), la santé (8ème exportateur de dispositifs médicaux et 9ème marché mondial pour les produits pharmaceutiques), l’industrie du blanc (1er producteur de réfrigérateur au monde et 5ème producteur mondial de produits électroménagers), le tourisme, l’agroalimentaire, etc. font aujourd’hui du Mexique un pays attractif et stratégique dans le cadre d’un développement commercial à l’international.

 

Un vaste marché intérieur de 123 millions d’habitants

L’émergence, encore relative, d’une classe moyenne, constituent également un moteur pour la croissance et l’attractivité du pays. La classe moyenne-haute représente notamment 25% de la population soit près de 31 millions de personnes. La population est jeune (moyenne d’âge 27 ans) et qualifiée ; lors d’une création de filiale, recruter localement n’est donc généralement pas un problème. Attention cependant au turnover relativement élevé : le salaire mensuel minimum de 2690 pesos (125 euros) est certes un avantage pour gagner en compétitivité mais il ne favorise pas la fidélité des salariés.

A noter également le développement de centres de R&D, notamment dans l’automobile, signe que le Mexique n’est plus uniquement un pays où l’on assemble et où l’on profite d’une main œuvre compétitive ; c’est désormais un pays où l’on crée de la valeur ajoutée.

Pour finir, le contexte géopolitique actuel semble finalement favorable à l’économie mexicaine :

  • Les craintes liées à l’élection de Donald Trump en 2016 ont poussé le Mexique à se tourner vers d’autres partenaires, notamment l’Union Européenne, ce qui devrait accroitre davantage les échanges entre les 2 zones ;
  • L’élection historique d’Andres Manuel Lopez Obrador en juillet dernier (il prendra ses fonctions le 1er décembre) génère une vague de positivisme dans le pays et s’est également fait ressentir sur le cours du peso. AMLO – comme il est surnommé – a promis de s’attaquer aux grands maux qui touchent aujourd’hui le pays tels que la corruption ou les inégalités sociales. Les progrès sont nécessaires pour la poursuite du développement du pays.
  • L’accord enfin obtenu entre les Etats-Unis et le Mexique sur la modernisation de l’ALENA devrait, sauf nouveau rebondissement, rassurer les investisseurs…

#situationgéographique #ouvertureéconomique #croissancecontinue #industriesfortes #marchéintérieur #stabilitépolitique #maindœuvrequalifiée #compétitivité #plateformelogistiquederangmondial #mexico

Le Mexique est un pays en développement continu où les opportunités sont nombreuses. Si ces atouts n’étaient pas suffisants, la générosité des mexicains, la diversité des paysages, la richesse culturelle du pays ou les chants des mariachis sauront aussi charmer les entrepreneurs !

Sonia Foussier, V.I.E. Temps partagé Mexico