Le marché de la cosmétique en Chine

Saviez-vous que la Chine est le deuxième marché mondial de la cosmétique ? Un secteur qui pèse plus de 34 milliards d’euros en 2018, et qui observe une croissance remarquable de 9,6 % sur un an. La Chine est ainsi devenu un marché incontournable pour les marques de cosmétique françaises. Les principaux acteurs français étant L’Oréal avec 8,5 % des parts de marché (PDM), LVMH avec 1,7 % des PDM et Channel avec 0,6 % (source : Business France ). L’image de raffinement renvoyée par notre pays, explique en grande partie l’engouement du marché chinois pour l’offre française. Mais ce n’est pas l’unique raison. En effet, cette réputation nous la devons également à notre sens de l’innovation et du style, qui se distingue foncièrement des pays concurrents. 

Téléchargez l’annuaire des contacts dans votre région pour le développement à l’international de votre entreprise.

Devenue en 2010, la deuxième puissance économique mondiale, les autorités chinoises ont décidé de soutenir la demande intérieure (source : Reuters). Cette demande booste la consommation et les importations chinoises, celles-ci affichaient en 2016 et 2017 : 16 % de croissance. 

Un marché porté par les mutations sociales

Ancien pays rural, la Chine compte désormais 800 millions d’urbains, soit 60 % de la population totale (source : Université de Sherbook). Le pays affiche ainsi 150 villes de plus de 1 million d’habitants. Cette urbanisation couplée à l’enrichissement du pays, a débouché sur l’émergence d’une classe moyenne estimée à 132 millions d’individus en 2016, et devrait représenter 480 millions d’individus en 2030. Celle-ci se révèle plus éduquée et plus exigeante sur sa consommation.  (Source : Les Echos)

Les hommes : nouvelle cible des cosmétiques

Les hommes chinois, influencés par la culture coréenne, sont les nouveaux consommateurs de produits cosmétiques. En ce sens, les soins de la peau, les produits de beauté et le maquillage connaissent une croissance respective de 70 % et 15 % sur 2018. Le marché chinois de la cosmétique homme représente 1,7 milliards d’euros en 2018, en croissance annuelle de 7 %. (Source : Business France)

À la recherche de la jeunesse éternelle

Le vieillissement de la population et l’attention portée à la jeunesse de la peau sont de nouvelles opportunités pour le marché de la cosmétique. En effet, la proportion des personnes de plus de 60 ans devrait passer de 18 % de la population totale en 2020, à 33 % en 2050. Soit une évolution de 250 millions à 410 millions d’individus de cette tranche d’âge en 2050 (source : Business France). Une aubaine que l’industrie cosmétique ne manquera certainement pas de saisir.

La pollution : une source de croissance insoupçonnée

La classe moyenne chinoise, éduquée et attirée par les produits étrangers importés, se préoccupe grandement de la pollution de l’air et des risques qu’elle entraîne sur sa santé. Le marché des cosmétiques doit donc répondre aux attentes et exigences des consommateurs chinois éclairés qui souhaitent désormais protéger et soigner leur peau. 

Le parfum : un marché de niche

Les parfums en Chine restent un petit marché comparé aux autres produits cosmétiques. Son chiffre d’affaires atteint les 900 millions d’euros en 2018, mais affiche une croissance annuelle considérable de 15 %. En ce sens, les importations de parfums français ont suivi la tendance et augmenté de 43.31 % en 2017. Les jeunes chinois privilégient les parfums de

niche pour se différencier et les parfums de marques de luxe international auxquels ils font confiance. (Source : Marketing Chine)

Les ventes en ligne, canal de distribution et de promotion incontournable

La Chine est le premier marché mondial du e-commerce, avec un chiffre d’affaires s’élevant 701 milliards de dollars en 2016, en croissance annuelle de 26,1. (Source : LSA)

Les réseaux sociaux sont un canal marketing incontournable pour les cosmétiques en Chine. Les entreprises du secteur font appels à des influenceurs chinois et étrangers, véritables ambassadeurs et testeurs des marques sur les réseaux sociaux. 

L’Oréal en Chine, un géant en Chine

Depuis 2007, l’Oréal est présente sur le marché chinois. En une décennie, la Chine s’est imposée comme le deuxième marché mondial du groupe. De son côté, la marque a réussi à se hisser au deuxième rang du marché chinois de la beauté, détenant 8,5 % des parts de marché.  (Source : Business France)

L’Oréal a choisi d’implanter à Shanghai, ville chinoise la plus occidentalisée, son siège social local ainsi qu’un centre de recherche et d’innovation. En parallèle, deux usines ont été créées à Yichang et Suzhou, dans l’Est de la Chine. Au total 15 marques phares du groupe ont été lancées sur le marché chinois. 

La nouvelle stratégie de digitalisation du groupe en Chine est un succès, ce canal représentant 20 % de ses ventes. La technologie et l’intelligence artificielle sont utilisées afin de fournir un diagnostic de soins de la peau en ligne via la plus grande plateforme e-commerce cross-border chinoise : Tmall.

 

Le marché chinois des cosmétiques affiche donc de grandes opportunités sur différents segments pour les marques internationales : les hommes, les personnes plus âgées en quête de jeunesse éternelle, les produits anti-pollution et le parfum notamment. De par sa notoriété et l’image qu’elle véhicule, la France a beaucoup d’atouts à jouer pour conquérir durablement ce marché en pleine croissance.

Rémi Mathieu, V.I.E temps partagé Chine.

Annuaire des bons contacts dans votre région