Différences VIE

Tenté par l’aventure du Volontariat International en Entreprise, dit V.I.E ?  Et pourquoi pas un V.I.E temps partagé ? Vous ne connaissez pas encore ce qui distingue cette formule d’un V.I.E classique ? Toutes les réponses sont à retrouver dans cet article.

Vous avez pour projet professionnel de vivre une expérience à l’étranger ? Vous songez à postuler pour un V.I.E ou même un V.I.E temps partagé ? Pour mieux appréhender ces deux options et vous aider à faire votre choix, nous vous éclairons sur les éléments qui distinguent un V.I.E temps partagé d’un V.I.E temps complet, et ce, avant, pendant et après la mission. 

Tout d’abord il est utile de préciser que les conditions d’admission au V.I.E sont les mêmes qu’il soit à temps plein ou à temps partagé. Pour rappel, le candidat doit obligatoirement être âgé entre 18 et 28 ans, être de nationalité française ou européenne et justifier d’un casier judiciaire vierge.

Ce qui change en amont de la mission

La procédure de recrutement d’un V.I.E temps plein :  

  1. Lorsque l’on postule à une offre, on s’adresse directement auprès de l’entreprise intéressée.
    Bon à savoir : toutes les offres de V.I.E sont centralisées sur le site de civiweb
  2. La mission du V.I.E est directement définie et présentée sur l’offre d’embauche.
  3. S’il est recruté, c’est l’entreprise qui s’occupe des démarches administratives du volontaire, comme la demande de visa par exemple.

Un challenge à relever pour le V.I.E temps partagé : 

  1. Lorsque l’on postule à une offre, on s’adresse à un organisme, comme celui de l’Imed, qui vous propose de mettre en œuvre votre projet de V.I.E temps partagé
  2. Vous candidatez pour construire votre projet et créer votre propre opportunité professionnelle à l’étranger. Seul élément connu et indiqué sur l’annonce : la destination ! Mais comme on le dit si bien : la chance sourit aux audacieux. 
  3. S’il est recruté, le volontaire suit une formation rémunérée de 4 mois dans les locaux de l’Imed. Pendant cette période, il doit lui-même trouver les entreprises qu’il représentera à l’étranger. Pour cela bien sûr, il n’est pas seul. Coaché par les équipes de l’Imed, le volontaire est formé aux méthodes de prospection, aux techniques du commerce international, aux problématiques de développement internationales des PME, etc. Et pour mettre toutes les chances de son côté, il peut également s’appuyer sur plus de 30 années d’expérience de l’Imed.
  4. Parallèlement, l’Imed gère l’ensemble des démarches administratives : la recherche de la structure d’accueil (le futur lieu de travail dans le pays concerné), la demande de visa, l’organisation de formations au sein des entreprises prochainement représentées, la planification et l’organisation des missions entreprises, la gestion du temps partagés, etc.

Une fois le V.I.E en poche, voici les principales différences sur le terrain

Pour le V.I.E temps plein : 

  1. Le volontaire effectue sa mission pour le compte d’une seule entreprise.
  2. Le volontaire consacre son temps de travail à la réussite de sa mission et à l’atteinte des objectifs fixés par l’entreprise.

Pour le V.I.E temps partagé :

  1. Le volontaire effectue sa mission pour le compte de plusieurs entreprises (2 à 3).
  2. Le volontaire partage son temps en fonction des besoins et des missions confiées par les entreprises.
  3. Il bénéficie d’un soutien et d’un accompagnement de la part de l’Imed. L’organisme l’aide dans ses missions, suit l’avancement de chaque projet, partage son expérience du terrain. L’écoute et le conseil sont deux aspects essentiels dans la relation entre le volontaire et l’Imed. Retrouvez plus d’informations à ce sujet dans cet article : Comment manager un collaborateur à l’étranger ?

V.I.E temps partagé multi-tâches

Et après ?

À la suite de votre V.I.E temps plein, voici les bénéfices que vous en retirerez : 

  1. Une expérience riche, à forte valeur ajoutée sur le marché du travail. 
  2. Une expertise marché approfondie dans un secteur d’activité et un pays précis.
  3. La possibilité d’être embauché par l’entreprise à la fin de la mission.

Une fois les missions terminées, votre expérience V.I.E temps partagé vous aura offert : 

    1. Non pas une, mais plusieurs expériences professionnelles pour un même lapse de temps.
    2. Des expériences riches et variées du fait de la nature hétérogène des missions.
    3. Le développement considérable de vos qualités de business developper.
    4. Des compétences consolidées, du fait des situations multiples rencontrées sur le terrain. 
    5. Une connaissance économique aiguë du pays. Vous devenez un véritable expert !
    6. Un réseau professionnel décuplé, grâce aux nombreuses rencontres induites de vos missions. 
    7. Non pas une, mais autant d’opportunités d’embauche que d’entreprises représentées

V.I.E opportunités professionnelles

Alors, plutôt V.I.E temps plein ou V.I.E temps partagé ? À vous de choisir !

Découvrez également notre article : Êtes-vous fait pour le V.I.E temps partagé ?

CTA offre V.I.E